En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans un but d'analyse et d'optimisation.
Pour en savoir plus consultez la Politique de confidentialité.      [Masquer ce message]
> Accueil > Sésames AMIF de l'Accessibilité Positive

Sésames AMIF de l'Accessibilité Positive


 

 

Mercredi 29 Mars 2017

 

Salon des Maires d'Île-de-France


Paris Event Center

 

 

 

 

 

Cérémonie animée par Paul JOLY


Président du Conseil National Handicap
et fondateur des Sésames de l’Accessibilité Positive

 

 

 

 

Patrick GOHET


Adjoint au Défenseur des droits,

chargé de la lutte contre les discriminations.


Stéphane BEAUDET


Président de l’Association

des Maires d’Île-de-France

 

 

 

Patrick LE BRAS &
Jean-Raphaël NOTTON


Co-fondateurs des Salons Autonomic et co-dirigeants d’Ades Communication

 


Ryadh SALLEM


Parrain des Sésames de l’Accessibilité Positive, athlète paralympique de haut niveau

 

 

 

 

 

 

Dominique GILLOT


Sénatrice du Val d’Oise, Présidente du Conseil National Consultatif de

 Personnes Handicapées - CNCPH


Michel REINETTE


Rédacteur en chef de "Soir 3"

 

 

 

 

 

>> Toutes les Photos

 

 

 

 

 

 

 

 

CRETEIL

 

Une structuration de l’accueil des enfants et des jeunes porteurs

de handicap dans le périscolaire et les loisirs


La Ville de Créteil a mis en place un dispositif pour accueillir les enfants porteurs de handicap au sein des temps périscolaires et dans les accueils de loisirs (ALSH, les mercredis et jours de vacances scolaires). Ces enfants sont scolarisés en milieu ordinaire avec ou sans dispositif, dans les écoles de la Ville. Une commission composée d’élus, de techniciens et de personnalités qualifiées se réunit chaque trimestre. Elle étudie chaque nouvelle demande d’intégration, assure un suivi individuel de chaque enfant et évalue les ressources à mobiliser, ainsi que les modalités d’accueil. L’intégration est formalisée par une convention. Les directions de la Jeunesse et de l’Éducation travaillent en lien avec les équipes d’animation, enseignantes ou les familles pour une compréhension plus globale des besoins et compétences des enfants accueillis afin de rechercher, chaque fois que c’est nécessaire, des solutions dans l’intérêt de chaque enfant.

 

 

 

 

MELUN

  

Une structuration de l’accueil de l’enfant dit « extraordinaire » dans le secteur

de la petite enfance et une ouverture aux communes limitrophes


L’accueil de l’enfant « extraordinaire» en milieu d’accueil ordinaire est un engagement fort sur Melun depuis 10 ans. L’objectif est de favoriser l’inclusion de l’enfant avec des besoins spécifiques ou en situation de handicap en établissement d’accueil du jeune enfant. Cette inclusion est à considérer dans son sens le plus large et le plus complet au sens large c’est à dire dans l’ensemble des structures de l’enfance de la commune : crèches collectives et familiale, halte garderie Multi accueil, dans chaque groupe d’âge. Ainsi une priorité de traitement des dossiers de demandes pour un enfant ou un parent en situation de handicap est-elle faite pour une place en crèche.

 

 

MONTREUIL

  

Une vraie démarche de conception et de  réalisation de projets incluant

la prise en compte du handicap de façon structurée et volontaire


L’objectif est que tous les services municipaux prennent en compte, dans la conception et la réalisation de leurs projets, la question du handicap et de l’accessibilité pour tous. Cette démarche est transversale et concerne aussi bien les services techniques (voirie, transports, bâtiments) mobilisés sur la question de l’accessibilité physique, que les services permettant la participation à la vie sociale des publics et donc, l’accès aux droits, à l’emploi, à l’inclusion scolaire, aux loisirs, à la santé, à la culture, aux sports et à l’information.
Cette démarche se traduit par 3 axes principaux :
• Favoriser la continuité de la chaîne des déplacements
• Favoriser l’effectivité du principe de «l’accessibilité de tous à tout» en considérant les différents types de handicap et en travaillant par exemple à l’accès à la santé, l’accès aux droits, à la culture (par exemple : au centre d’art contemporain : visites tactiles pour les personnes ayant un handicap visuel ; au cinéma Le Méliès : séances mensuelles «ciné ma différence» pour les personnes dont le handicap entraîne des troubles du comportement et séances régulières en VFSTFR et audio-description...), ou encore aux loisirs (accueil d’enfants en situation de handicap dans les accueils de loisirs et séjours de la Ville).

• Modifier positivement le regard et travailler sur les représentations du handicap en mettant en place des actions de sensibilisation. Comme la création expérimentale d’un «parcours de sensibilisation aux handicaps» destiné à des classes de la Ville (mises en situation, rencontres, handisport, travail sur l’audio-description...)

 

 

 

RUEIL MALMAISON

 

Un appartement témoin pour sensibiliser les usagers en situation de handicap

et les aidants à préserver leur autonomie

 

Le projet est parti du constat que malgré les conseils et informations prodigués par les professionnels peu de personnes dépendantes avaient accès aux dispositifs de compensation favorisant la vie quotidienne.
 L’analyse des besoins sociaux a démontré le vieillissement de notre population locale dans les prochaines années : la question de l’adaptation du logement et la prévention des accidents domestiques deviennent donc un enjeu crucial pour le maintien des personnes âgées à domicile. L’appartement témoin nous est apparu être une réponse adaptées à cette préoccupation sociétale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CLICHY

 

Mise en place d’une organisation transversale  du handicap et de l’accessibilité

par un rattachement direct à la Direction Générale des service

 

En interne, une réorganisation de la mission handicap devenant mission handicap et accessibilité, dégagée du champ étroit de l’aide sociale pour devenir une mission transversale aux services municipaux, à même de stimuler dans tous les domaines et mettant en place dans chaque domaine des référents internes grâce au rattachement de la Mission Handicap et Accessibilité à la Direction Générale des Services.

 

 

 

JOINVILLE LE PONT

 

Une belle initiative d’accès aux loisirs couplée à une mise en valeur du patrimoine naturel

 

Ce projet achevé en 2016 est issu de la volonté de la Ville de rendre accessible les lieux de loisirs et de détente liés à la Marne et ses abords, qui sont un atout majeur de l’attractivité du territoire. Il s’inscrit dans la continuité de celui qui a consisté à rendre accessibles l’Ile Fanac et ses promenades par la construction d’un ascenseur la reliant au pont de Joinville en 2011.
La mise en œuvre de ce projet nécessitait la mise en accessibilité des cheminements de la partie publique du port de plaisance, l’accès à la capitainerie et son accueil, et l’acquisition d’un bateau adapté pouvant être manœuvré par des personnes à mobilité réduite.

 

 

 

IGNY

 

Petite commune qui s’ouvre sur un handicap souvent ignoré

 

1/ Formation de tous les agents de la ville en 2015 et 2016
2/ Élaboration et signature d’une convention avec l’ADPEI 91
3/ Signalétique S3A apposée dans les différents lieux d’accueil
4/ Nouvelles formations du personnel

5/ Groupe de travail pour ré-écrire les documents remis aux usagers

 

 

 

 

VERSAILLES

 

Une démarche structurée et structurante de sensibilisation du public scolaire

 

La question du mieux vivre ensemble se pose régulièrement avec une diversité de public pour laquelle il faut trouver la meilleure réponse possible. 
Ce public (personnes âgées, personnes handicapées, personnes utilisant des outils de mobilité différents tels que trottinette, Segway, ...) doit cohabiter sur un même espace selon des temporalités de vie différentes.
Les attentes de chacun sont différentes et peuvent parfois amener une frustration et incompréhension des utilisateurs de l’espace public.
 La ville doit alors proposer des solutions permettant à chacun de trouver sa place sur cet espace en toute autonomie et en sécurité.
 A destination des élèves de secondes et de troisième, un concours a été lancé ayant pour objectif principal de faire s’interroger les jeunes citoyens sur les interactions existantes entre un espace donné, les utilisations différentes que l’on peut en faire et le public.

 

 

 

Voir
Voir
Web concept Kallios© ADES Organisation Communication